Tendances 2013 en événementiel

05 décembre 2012

Les événements 2013 offrent réflexions, nuances et émotions. Ils sont à la fois humains et collectifs, technologiques et artisanaux. Par ici les prédictions!

Défestivalisation : l’expérience prolongée

Martin Roy du RÉMI en faisait mention lors du dernier Congrès des festivals, événements et attractions touristiques, la tendance est au prolongement de l’expérience des visiteurs avant, pendant et après l’événement. L’événement est donc le point culminant d’une série d’actions visant à faire interagir les festivaliers sur une plus grande période, voire à l’année.

Vidéo Promo Festival d'été de Québec

Comment? Par le storytelling, entre autres, qui consiste à raconter l’histoire de sa marque par la création de contenu imagé évocateur, puis à amplifier ce message en le diffusant sur de multiples plateformes sociales en vue de stimuler le partage et l’engagement des festivaliers. À ce titre, notons l’importance des vidéos « Making off » ou « After Movie » qui permettent de souligner les moments forts d’un festival.

Pour des exemples de storytelling, un texte de Frédéric Gonzalo.

Attractionnalisation des festivals

Maison du Festival Rio Tinto Alcan

Les attractions qui se « festivalisent » ont fait jaser en 2012 en intégrant de plus en plus d’événements à leurs outils de promotion. À l’inverse, ce sont les festivals qui se dotent d’attractions permanentes qui retiennent l’attention en 2013. Pierre-Paul Leduc, directeur général de la SATQ-FEQ, constate que le développement des deux secteurs d’activités est de plus en plus intégré avec une vision partagée de réunir le meilleur de chacun d’eux.

Le Festival de Jazz et sa Maison du Festival Rio Tinto Alcan est un exemple de cette volonté de créer un lieu de rencontres et de diffusion qui prolonge l’expérience du festivalier. Du même souffle, la Fête des vendanges Magog-Orford présentait récemment un projet d’acquisition d’un espace de découvertes permanent pour mettre en valeur les produits du terroir de la région et les vins québécois. À surveiller!

Personnalisation de l’expérience

Pluie de pixels - Moment Factory, Osheaga 2012

Elle stimule à la fois les émotions et la réflexion, les rencontres et le partage d’intérêts et de valeurs communes. Elle est humaine : c’est l’individu qui est invité à participer à une expérience collective qui lui ressemble.

En ce sens, les détails personnalisés feront la différence. Une attention particulière est portée aux menus : végétariens, flexitariens, végétaliens, sans gluten, alouette. Les privilèges et les soirées et promotions exclusives font également partie des stratégies pour créer un sentiment de proximité avec ses invités. À ce titre, pensons à Osheaga, qui présentait en 2012 son hôtel exclusif aux festivaliers.

Les stations participatives et bars thématiques ont encore la cote puisque le visiteur est au cœur de l’événement, il participe à sa création en étant en interaction avec les éléments. Certains, comme Bacardi, sont même allés plus loin (et ce, dès 2011!) en proposant un événement créé par et pour les fans Facebook. On emboite le pas, si ce n’est déjà fait!

La technologie : pour les bonnes raisons

Borrne interactive

Les nuances dans l’utilisation des technologies sont au goût du jour en 2013 : il faut avoir des objectifs précis et mesurables. Donc, Facebook, Twitter, Pinterest, QR Code, applications mobiles, oui… mais pas à tout prix.

On se concentre sur ce qui compte, offrir une plus-value aux participants à travers des actions réfléchies. Ce qui sort du lot : l’utilisation accrue de la technologie RFID, les bornes interactives, les hologrammes, les projections architecturales et les outils de paiement mobile comme Square.

Ludique : à vous de jouer

Publicité Coke Zéro, James Bond

On a beaucoup entendu parler du concept de ludification (gamification) cette année et ce goût pour les éléments du jeu en événementiel et en marketing se poursuit en 2013. L’apprentissage par le plaisir, les chasses au trésor virtuelles, la possibilité de gagner des points ou des badges sont quelques-unes des techniques utilisées pour stimuler l’engagement et la participation des visiteurs.

L’idée d’une quête, d’un bonheur immédiat et d’une spontanéité créative sont à l’honneur comme le montre cette ingénieuse publicité de Coke Zéro à l’occasion de la sortie du dernier film de James Bond.

Local : on se rapproche

Commerce local

Faire des événements près des gens, dans les deux sens du terme, n’est pas une nouveauté, mais une tendance qui gagne du terrain. L’utilisation de fournisseurs locaux, de produits du terroir et de l’expertise des gens d’ici reste au goût du jour. Dans le même ordre d’idée, les voyages corporatifs à l’étranger s’emploient à faire découvrir la culture locale, à s’en imprégner. Évidemment, le développement durable ainsi que la responsabilité sociale et environnementale continuent d’alimenter les bonnes idées.

Pour en savoir plus, lisez « 2013 : écoresponsabilité pour budget serré » du Conseil québécois des événements écoresponsables.

DIY : Do It Yourself

La conjoncture économique, la croissance fulgurante de Pinterest et la tendance pour les décors et matières rustiques ont probablement influencé cette tendance pour les éléments personnalisés et faits à la main. La réutilisation d’éléments domestiques (bouteilles, contenants de plastique, vieux meubles, etc.) à d’autres fins, le bricolage et la touche maison s’invite dans les événements. Le bois, la craie, la dentelle, le jute et l’origami seront bien présents.

Pinterest, Tendances 2013

Anne Marie Brassard
Rédactrice en chef
@ambrassard