Les festivals et événements gratuits attirent-ils plus de monde?

Une clientèle fidèle et active
C’est connu, les Québécois sont de grands consommateurs de festivals et événements au Québec. Selon une étude sur la tarification, réalisée en 2011 par le service de recherche de Festivals et Événements Québec (FEQ), près de 90 % de la population adulte de la belle province a déjà participé à un festival dans sa vie.

Les festivals et événements gratuits attirent-ils plus de monde?Les festivals et événements gratuits attirent-ils plus de monde?Les festivals et événements gratuits attirent-ils plus de monde?

Une clientèle prête à payer pour votre produit
Malgré la vitalité de l’industrie événementielle au Québec, le financement demeure la préoccupation principale des gestionnaires de festivals et événements. Pourtant, en 2011, l’admission aux festivals était gratuite pour 64 % des membres de FEQ.

Or, notre récente étude démontre que seulement 4,6 % des participants aux festivals et événements s’attendent à ne rien payer pour participer à un festival. D’ailleurs, près de 7 festivaliers sur 10 sont prêts à débourser plus de 10 $ par jour. De plus, vous serez intéressé d’apprendre que 60 % des répondants préfèrent un prix d’entrée général, parfois légèrement plus élevé, mais donnant accès à toutes les activités et spectacles. Voilà une belle opportunité pour innover et améliorer la situation financière de l’industrie.

Graphique 1 : Tarif d’accessibilité des festivals versus la volonté à payer des consommateurs

Les festivals et événements gratuits attirent-ils plus de monde?

La gratuité n’est pas un gage de succès
Selon une analyse plus approfondie des données de notre étude, les statistiques tendent à démontrer que la gratuité pour participer à un festival n’est pas gage de grande foule.

  • Les événements payants, c’est-à-dire ceux dont l’entrée et les activités supplémentaires sont payantes, comptent en moyenne plus de visiteurs que les événements entièrement gratuits.

Il ne faut pas croire, par contre, à une insensibilité des visiteurs face au prix. L’étude a aussi montré l’existence d’un lien entre la présence de stratégies de promotion des ventes et l’achalandage. Parmi les événements payants, ceux qui ont mis en place des mesures de réduction des prix, comme le coupon-rabais, le tarif en prévente, le passeport et le forfait, comptent en moyenne un achalandage plus élevé.

Les festivals et événements gratuits attirent-ils plus de monde?Les festivals et événements gratuits attirent-ils plus de monde?Les festivals et événements gratuits attirent-ils plus de monde?

Attention aux conclusions hâtives
D’autres facteurs peuvent expliquer ces achalandages plus élevés, notamment le budget de fonctionnement, la qualité de l’expérience et de la programmation et la localisation géographique de l’événement.

Bref, la mise en place d’une stratégie de tarification efficace passe par une bonne connaissance de l’offre de la concurrence et de sa propre clientèle. Ne négligez pas de réaliser périodiquement une étude de marché afin de fixer le juste prix pour votre produit.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à communiquer avec le département de recherche de Festivals et Événements Québec (FEQ). L’Étude sur la tarification des événements touristiques (2011) est disponible exclusivement pour les membres, dans la section Études sur le site www.attractionsevenements.com.

Robert Aucoin
Directeur-adjoint recherche et analyse stratégique
Festivals et Événements Québec
Société des Attractions Touristiques du Québec

Biographie
Professionnel de recherche depuis près de 10 ans, Robert Aucoin participe chaque année à la réalisation de plusieurs études sur les marchés touristiques et les secteurs des attractions et des événements. Spécialiste de la recherche appliquée au secteur du tourisme, il collabore activement aux travaux du Groupe de travail sur les connaissances stratégiques du ministère du Tourisme du Québec.